Pourquoi faut-il saupoudrer les plant de tomate avec du bicarbonate L’astuce des jardiniers expérimentés

Annonce

Vous êtes de fervents admirateurs du bicarbonate de soude? On vous comprend, c’est une poudre « miraculeuse » que l’on doit tous avoir à la maison !

A la fois polyvalent et multifonctionnel, ce produit naturel est plébiscité non seulement en cuisine pour relever nos gâteaux, dans l’univers ménager pour nous simplifier une infinité de tâches et même dans le monde des cosmétiques pour nos soins de peau et de cheveux.

Mais, ce que beaucoup de gens ignorent, c’est que le bicarbonate de soude fait également des merveilles dans le jardin. Découvrez vite pourquoi vous devez en avoir sous la main pour saupoudrer vos cultures de tomates.

Annonce

Vous cultivez des fruits et légumes dans votre jardin? Très bonne idée ! Mais si vous souhaitez en prendre bien soin et avoir une récolte fructueuse, vous pouvez compter sur les propriétés enrichissantes du bicarbonate de soude.

Pour que vos tomates restent belles, saines et qu’elles se conservent plus longtemps, c’est l’ingrédient idéal qu’il vous faut. En prime, comme il est économique et écologique, c’est une parfaite alternative aux substances chimiques achetées dans les pépinières ou les supermarchés.

Pourquoi il est bon de saupoudrer les cultures de tomates avec du bicarbonate de soude ?

Saupoudrer les tomates du jardin de bicarbonate de soude aide les cultures à lutter contre les maladies des feuilles. En mélangeant cette poudre blanche avec de l’eau, vous obtenez une solution que vous pourrez appliquer tout au long de la période de végétation des plantes, en insistant bien durant l’été s’il y a des périodes pluvieuses.

Cette solution prévient et combat directement certaines maladies très courantes de la tomate, notamment le mildiou ou l’oïdium qui sont extrêmement nocifs dans les cultures maraîchères.

Il faut savoir que les principales pathologies qui affectent ce fruit découlent des bactéries, des virus et des infections fongiques.

Certains d’entre eux peuvent provoquer de violentes maladies qui abîment dangereusement l’intérieur des tomates, notamment pendant la saison des pluies, aussi bien dans le jardin que dans le solarium.

L’oïdium se manifeste ainsi par l’apparition de taches jaunes sur les feuilles et par une fine poudre blanche qui signale la formation rapide de moisissures sur les plantes.

N.B : si vous n’avez pas de bicarbonate de soude, vous pouvez le remplacer par une solution de levure chimique mélangée à l’eau.

Deux recettes avec du bicarbonate de soude pour les cultures de tomates

Ainsi, le bicarbonate de soude reste une solution bénéfique pour les cultures de tomates. Cependant, pour mieux protéger les feuilles des plantes, vous pouvez également rajouter du lait. Certains jardiniers ajoutent même de l’huile végétale pour obtenir une solution plus consistante et collante.

Voici donc deux recettes à base de bicarbonate de soude pour prendre soin de vos cultures de tomates :

Mélangez une cuillère à café de bicarbonate de soude dans 250 ml d’eau et 250 ml de lait dans un litre d’eau. Ensuite, combinez bien tous les ingrédients avant d’appliquer cette mixture sur vos plantes.

Mélangez huit cuillères à café de bicarbonate de soude avec sept litres d’eau et six cuillères à soupe d’huile végétale. Tous les ingrédients doivent être soigneusement mélangé pour obtenir une consistance homogène avant l’application.

Comment saupoudrer les cultures de tomates avec du bicarbonate de soude ?

Le mélange est placé dans un flacon pulvérisateur et appliqué sur les feuilles des tomates, en insistant bien sur celles qui ont déjà été affectées par l’oïdium.

Appliquez-en également sur la face inférieure des feuilles. Il est important de défolier les plantes avant l’application, c’est à dire qu’il faut retirer toutes les feuilles touchées par la maladie. Après le traitement, le feuillage reprendra vie progressivement.

Attention : soyez tout de même très prudents car ces traitements sont puissants et peuvent endommager les cultures. Il est recommandé de tester la concentration de la solution sur une ou deux feuilles avant de l’appliquer sur toutes les plantes.