Où faut-il jeter le papier hygiénique : dans la cuvette des toilettes ou dans la poubelle ?

Annonce

Voilà une question étonnante. En majorité, nous avons l’habitude de jeter le papier hygiénique dans la cuvette des toilettes. Mais parfois, effectivement, l’affaire est plus compliquée. Il arrive qu’on soit contraint de s’en débarrasser autrement.

Concernant le fécalisme, par exemple, acte par lequel les gens défèquent sur les places publiques, les terrains vagues ou les parcs, nous n’avons pas toujours accès aux toilettes.

Cependant, selon les spécialistes de l’UNAM, cela ne représente pas une menace directe pour la pollution extérieure. Alors que le risque serait beaucoup plus grand si l’on utilise la poubelle de la salle de bain.

Annonce

Jeter le papier toilette dans la poubelle ?

Ces experts sont formels : jeter du papier toilette contenant des restes de matières fécales dans notre propre poubelle serait risqué. Il suffit de penser qu’après avoir été stockés dans des sacs, ces déchets sont acheminés vers des décharges, où ils sont exposés à l’environnement.

Voilà pourquoi ces dernières années, les fabricants ont mis au point un type de papier hygiénique plus doux qui se désintègre dans les toilettes. On vous en dit plus.

Le papier toilette est un produit utilisé partout dans le monde, un indispensable de notre hygiène personnelle. Le problème se pose lorsque vient le moment de le jeter après usage.

Il faudrait tenter de déterminer quelle devrait être la meilleure façon de s’en débarrasser. A noter que le papier toilette est un produit créé, en grande partie, avec du papier recyclé de telle sorte qu’il se dissout plus rapidement au contact de l’eau.

On le trouve sur le marché dans différentes textures, couleurs, avec ou sans motifs et même parfumé, afin que l’individu ait un plus grand choix selon les besoins.

Jeter le papier toilette dans la cuvette ?

Lorsque le papier toilette est jeté dans la cuvette, les micro-organismes qui sont déposés dans le tube digestif humain, tels que les salmonelles et les cysticerques, ont tendance à s’accumuler.

Une fois libérés dans l’environnement, ils se répandent partout et peuvent provoquer des infections par l’intermédiaire des mouches et autres insectes.

Des chercheurs ont découverts que les micro-organismes présents dans les excréments se fixent à l’air et, en suspension, peuvent être inhalés. Ceux-ci peuvent alors être nocifs pour les personnes souffrant d’asthme et de conjonctivite.

Mais comment doit-on s’en débarrasser après son utilisation ?

Beaucoup de gens pensent encore que la bonne façon est de le jeter à la poubelle. Cependant, si l’élimination est effectuée de cette manière, diverses contaminations peuvent se produire, ainsi que la prolifération de germes et de bactéries. Car, n’oublions pas que le papier utilisé entre en contact avec d’autres déchets, ce qui est en soi toxique pour l’environnement.

De plus, en jetant du papier hygiénique dans la poubelle, les micro-organismes dans le système digestif humain tels que les salmonelles s’accumulent et peuvent provoquer des infections.

Vous avez sûrement déjà marché sur une crotte d’animal dans la rue, non ? Alors, vous devez savoir que vous avez emporté avec vous tout un ensemble de micro-organismes sur la semelle de votre chaussure : vous les dispersez également dans l’air, d’où l’importance de bien s’essuyer les pieds avant d’entrer dans votre maison ou votre chambre.

En outre, quelque chose de très similaire se produit avec les couches pour bébés. Beaucoup de gens les jettent directement à la poubelle avec les matières fécales.

Cette habitude est déconseillée : idéalement, il serait plus judicieux de les séparer, c’est-à-dire de jeter la couche dans la poubelle et les résidus de saleté dans les toilettes. Le même principe devrait être adapté pour les excréments d’animaux domestiques.